s
Le Pharmacien de France | 1996
Marc Cénac revient à Cassis après quatre ans d’ abscence. Les superbes Salles Voûtées de la Mairie vont accueuillir du 6 au 24 septembre 1996, 70 tableaux représentant une partie de son travail de deux années.

Cet artiste, né à Paris en 1920, y a son atelier et expose tous les ans ses nouvelles oeuvres Galerie Marceau. En quête perpétuelle d’ inspiration créatrice, il voyage beaucoup en France et à l’ étranger et va se ressourcer dans son atelier du sud-ouest.
Le public qui l’ a découvert à Cassis en 1990 et 1992, va pouvoir mesurer l’ évolution de cet artiste. Les gris et les ocres qui ont fait son succès pendant des années se retrouvent encore dans des paysages de Bretagne ou des scènes de Paris. Mais au contact de la lumière méditerranéenne, sa palette s’ est éclaircie et colorée. Et ce qui frappe dans cette exposition, c’ est la grande variété des sujets abordés. Il est vrai que 60 ans de métier ont donné à Marc Cénac une technique qui lui permet tout. Mais plus que cette technique c’ est le charme, la poésie, l’ atmosphère qu’ il met dans ses toiles, qui nous touchent. Chacune de ces toiles est un “ moment “ volé, une “ impression “ volée, un “ sentiment “ volé.

Ce sont des masques qui passent dans Venise, des enfants qui jouent ou qui marchent sous la pluie, des pêcheurs sur leur barque ou à quai. Ce sont des ports si vivants, des paysages irréels en Irlande, une oliveraie en Haute-Provence ou des mas dans les vignes. Ce sont des marchés aux fleurs, de superbes bouquets et des pêchers au printemps. Et n’ oublions pas ces magnifiques chevaux que réussit si bien ce petit-fils d’ éleveur du sud-ouest.

Marc Cénac va à l’ essentiel, peint par touches rapides et recrée la nature et les êtres à travers sa vision des choses. C’ est un travailleur infatigable qui croque tout ce qui passe à sa portée, et il sculpte avec le même bonheur car à qui a du talent, rien n’ est impossible.