s
LA RENAISSANCE DE LA TENDRESSE
Arts Actualites Magazine
Marc Cénac est un témoin, qui sous des dehors nonchalants, déambule de par le monde pour y puiser sa force vive. C’est une interprétation à travers l’homme, des scènes de la vie et du temps qui passe qui nous fait comprendre qu’ il est attentif à tout et à tous. Avec une virtuosité confondante, il a su rendre palpable la lumière des paysages lointains qui éclaire délicatement toutes ses couleurs intemporelles. Son langage pictural est simple et direct, ses couleurs sont terriblement expressives, son art est vrai et franc comme la nature qui l’inspire. En témoignent les chevaux qui règnent en maîtres dans certains de ses tableaux et qui sont la représentation même de la puissance et de l’ indomptabilité, confrontés au joug de la vie qu’ il a su à plusieurs reprises maîtriser à la force du poignet. Fils d’ une famille d’ éleveurs de chevaux, il a su comprendre dans ses toiles sur la chasse à courre l’importance de la compagnie des bêtes qui rassure et conforte la sérénité de l’esprit humain.

Face à la toile Cénac devient chasseur, chasseur d’images et d’émotions à l’affut du moindre trait de lumière qu’ il transmettra, avec la sureté de ses cinquante ans d’ expériance, à son pinceau qui déposera délicatement la trace de ses sentiments du moment pour la rendre inoubliable. Sa mémoire est telle, son vécu est si riche, son imagination si fertile, qu’il restera pour toujours à l’abri de la banalité et de la chose facile.
Cénac ne fait que regarder ce que lui a donné l’univers et c’est en accroissant sa connaissance des choses qu’ il développera sa connaissance de lui-même; c’est pour cela qu’il reste ouvert, accessible et confondant de générosité, car c’est finalement là qu’est la véritable source d’inspiration;

Ses réalisations sont l’ expression de ses rêveries qu’il cristallise pour son propre plaisir et son aboutissement intellectuel. Il n’est pas sûr, d’ailleurs, qu’il veuille les faire partager, car c’est un besoin personnel et vicéral pour lui, que de matérialiser ses études, ses croquis, ses esquisses de souvenirs et c’est au spectateur de chercher dans le moindre recoin de ses tableaux, le détail émouvant qui révèlera toute la signification de la toile. En sont témoins ces enfants qu’il peint avec tendresse depuis quelques temps car , sans s’en rendre compte, dans les méandres de son subconscient, il révèle à autrui que bien que le monde soit

Jacques Mounier
Critique d'Art et Directeur en Chef de Arts Actualites Magazine