s
LE FIGARO | Octobre 1994
Ambiance
Jose D’ Arrigo
Marc Cénac qui vient d’exposer ses oeuvres à la Galerie du Port, à Marseille, est aujourd’hui au bord de l’ accomplissement. “La peinture n’a qu’un commencement mais jamais de fin “, disait Gauguin. C’est vrai pour Cénac, toujours en quête, malgré sa sérénité apparente, de l’achèvement pictural le plus achevé. Il est vrai que Cénac est un classique dans l’âme : il s’est assigné un objectif difficile, celui de parfaire sa technique, jour après jour, toile après toile, pour connaitre à fond son métier. Sa démarche permanente est celle du “ toujours mieux “ Ce que veut traduire Cénac, c’est ce qu’il appelle lui-même “ l’ambiance“, secrète alchimie qui ouvre une fenêtre sur l’ imaginaire. La main apprivoise une double perspective, par petites touches. Qu’ il s’ agisse d’errances en Irlande, en Turquie ou en Bretagne, Cénac nous invite à partager ses sensations en suggérant des paysages estompés, des brumes colorées, des contours indécis. “Avec lui on est au seuil de l’abstraction, mais on n’ y entre jamais“ estime Henri Dalbin, directeur de cette superbe galerie.